mardi 22 mai 2018

Santiago du Chili


Activités de Coopération Internationale lors du séminaire franco latino-américain,  « Les enjeux de la formation agricole pour faire face aux défis d’un monde en mutation : regards croisés France - Amérique Latine » , 19-20 Avril 2018, F.A.O.  Santiago du Chili.



Organisateurs : DGER / BRECI / Réseau Amérique Latine et Réseau Jeune Mobilité
Partenaires : acteurs latino-américains / Mme Ève Crowley, représentante de la FAO (Food and Agriculture Organisation of The United Nations) au Chili et représentante régionale adjointe / M.Roland Dubertrand, Ambassadeur de France au Chili / FIOCRUZ / MEC SETEC / CONIF




Objectifs généraux du séminaire :

-la rencontre entre les acteurs et les partenaires latino-américains et Caraïbes d’institutions agricoles (Chili, Colombie, Cuba, Brésil, Panamá, Argentine...) pour échanger  sur la diversité des expériences en matière de Coopération Internationale, mutualiser et capitaliser les savoirs faire, démultiplier les actions menées par les uns et les autres.
-Témoigner sur le projet Forum « Science et Société » au Brésil  sur l’agro-écologie, l’expérience des fermes pédagogiques  et des olympiades agro-écologiques, définir la place de l’agro-écologie dans les programmes des instituts fédéraux brésiliens, la mise en place de la plateforme de stages (M.Marcelo Bregagnoli, CONIF, RECTEUR de l’Institut Fédéral du Sul de Minas Gerais).

Objectifs transversaux :

-Échanger sur les pratiques de fonctionnement en réseaux sur des thématiques communes et transversales.
-Favoriser les échanges et partenariats entre les différents acteurs franco latino-américains impliqués dans la formation agricole : collaborations de coopération internationale Nord-Sud et Sud-Sud.
-Accompagner la transition vers l’agro-écologie et l’agriculture durable dans les dispositifs de formation agricole et les pratiques pédagogiques innovantes.
-Développer l’ouverture au monde  de la communauté éducative et des apprenants (mobilités- projets internationaux ...).

Finalités :

-Créer du lien entre les institutions de formation agricole d’Amérique Latine et de France.
-Poser les bases de la création d’un réseau global d’institutions de formation agricole à l’échelle du continent Sud-Américain.
-Valoriser et renforcer l’activité des réseaux géographiques Amérique Latine de l’enseignement agricole français.


Activités spécifiques en espagnol d’H. Jouhanneau, responsable du Réseau Jeune Mobilité BRECI  / DGER :

1.      Présentation et finalités du Réseau Jeune Mobilité (cf. film joint sur YouTube: https://youtu.be/UnEnTrnFtMs).

-Qui sommes-nous ? Origine, création du réseau Jeune Amérique Latine en 2000 / Réseau Jeu ne Afrique Asie en 2011
Évolution : fusion des deux entités de Coopération Internationale du Ministère en 2017.
Objectifs : réunir les jeunes intéressés par une mobilité à l’international et ceux avec une expérience qu’ils souhaitent partager, enrichir, exploiter.

-Que faisons-nous ? Deux temps forts : organiser et animer une Rencontre nationale participative dans un lycée agricole français.
Deux objectifs :
    Préparer au départ avec la rencontre interculturelle entre jeunes intéressés par une mobilité
    Analyser, valoriser les expériences de chaque retour
Tout cela autour de conférences, d’ateliers participatifs, de jeux de rôle préparés en amont lors d’un we de préparation et analysés à l’issue du séminaire pour faire le bilan .

-Dans quel but ? Échanger, guider les expériences , les interrogations à la mobilité / sensibiliser à l’éducation au développement et à la solidarité internationale / proposer des techniques d’animation aux équipes éducatives.

-Pour qui ? Tous les apprenants , stagiaires, apprentis , étudiants de l’enseignement agricole français public et privé motivés et volontaires.
-Avec qui ? Les autres Réseaux Géographiques du BRECI, le Réseau de l’éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale, les collectifs d’associations qui travaillent à  l’international et l’association J.A.M.E.  (Jeunes pour l’Accueil et la Mobilité à l’Etranger).

     Explication de nos actions lors du séminaire de cette année (18-19-20 janvier 2018) à Challuy et intérêt de la collaboration avec le RED (animation d’ une formation pour accompagner et valoriser les stages à l’étranger) et le Réseau Afrique de l’Ouest. Une synergie de collaborateurs pour renforcer l’action du Réseau Jeune et donner du sens à cette sensibilisation.

     Présentation de six ateliers distincts, échantillon des actions menées lors du rassemblement annuel : ateliers pays pour se représenter, échanger- apprendre / ateliers de prise de contact, connaissance de l’autre : les saluts du Monde, le Troc a trucs.../ ateliers culturels et artistiques avec des professionnels pour travailler collectivement à l’interculturalité, l’échange, la Coopération.


2.   Animation d’ateliers collectifs de préparation à la mobilité internationale .

a)      « Les saluts du monde » : connaissance de la culture d’autrui, sens du salut / codes sociaux... Analyse autour de la rencontre interculturelle : choc ? Pourquoi ? Nécessité de connaître, comprendre l’Autre ... / Stéréotypes ? / Anticiper la rencontre pour limiter le choc.

b)      « L’Iceberg » : représentation schématique du concept de culture d’une société (partie immergée et partie submergée).


3.   Animation du Speed dating : prise de contacts entre les participants pour de futurs partenariats.

Pour le Réseau Jeune Mobilité et notre établissement, quatre contacts ont été pris pour dupliquer notre activité en Amérique du Sud, collaborer  et développer des partenariats (Projet BTS ACSE Bogotá, Colombie et projet VI Forum franco-brésilien « Science et Société », Rio, Novembre 2019,  thématique « Participation des jeunes à la construction d’un territoire durable et sain ») :

-     Señor Jorge Ivan Tobar Cardozo : Chargé de formation SENA, Colombie, Région du Cauca, Centre de Buga. Interlocuteur pour le projet BTS ACSE.

-     Señor Marcelo Bregagnoli, Recteur, CONIF, Instituto Federal Sul de Minas. Interlocuteur pour le projet Forum franco-brésilien.

-     Señor Gonzalo Aguirre : Chargé National de la Jeunesse Rurale au Chili (INDAP).
-     Señor Marcelo Jara : Directeur Adjoint du complexe municipal, lycée agricole Sud du Chili, Gorbea, Araucanie.

samedi 19 mai 2018

L'Ardeur Cartonera


Pour célébrer la 20ème édition du « Printemps des poètes », les élèves hispanisants de Seconde A et B ont  créé leurs propres recueils de poèmes en version bilingue français /espagnol en collaboration avec le mouvement cartonero et l’association Cosette Cartocyclette.




Dès le début de l’année 2000, le mouvement cartonero a enregistré une croissance importante en Argentine, visible notamment dans les rues de la ville de Buenos Aires.
À la fin de l’année 2001, la dévaluation du peso , le démembrement du secteur industriel lié aux politiques néolibérales (1976-2003) et la baisse consécutive des produits d’importation traduite par une augmentation considérable du prix des matériaux recyclables, tels que le papier, le carton, l’aluminium, le verre et le plastique, ont créé des conditions plus favorables au commerce du recyclage des ordures. Ainsi, le prix du papier a triplé, les papeteries étant particulièrement touchées par ce phénomène. Elles se sont donc lancées dans l’achat de déchets de papier à recycler. Ces conditions, ont constitué un cadre favorable à l’extension de la pratique du ramassage de carton parmi ceux qui devenaient chômeurs, et sont apparus les cartoneros. Rapidement,  parmi ses initiatives d’entraide sociale, celle de deux artistes , Washington Cucurto et Javier Barilaro a vu le jour. Motivés par le souhait de diffuser la littérature , de la rendre accessible à tous, dans une initiative sociale et communautaire,  ils fondèrent Eloísa Cartonera, la première alter maison d’édition cartonnière. Aujourd’hui, il en existe plus de 200 à travers le monde. Toutes préservent précieusement l’éthique  littéro-artistico-écologico-socialo-communautaire de la maison mère et permettent l’interaction, la mutualisation d’idées , de techniques pour réaliser les  couvertures (« Las tapas ») et la diffusion littéraire multilingue.


Les élèves ont ainsi dans le cadre d’une séquence sur le voyage découvert des œuvres  espagnoles et latino-américaines, ils se sont ensuite documentés sur le mouvement cartonero  et dans une dynamique de classe par groupes de travail et ateliers , les  recueils ont été créés. Ils se composent d’une part des propres créations poétiques des élèves en version bilingue sur le thème de « l’ardeur » (de ce 20ème festival poétique) et de poèmes d’auteurs latino-américains. Le carton a été récupéré au self, et l’esprit créatif des élèves lui a donné une nouvelle apparence, celle d’un livre, et bien plus encore ! 
Ce travail a enrichi les connaissances littéraires et culturelles des élèves, il nous a permis aussi de travailler l’expression écrite espagnole, de traduire des textes latino-américains et il donnera lieu à la lecture de poèmes en version bilingue dans le cadre du Festival du Lycée Agricole.
Les œuvres seront exposées au CDI du lycée pendant la quinzaine du commerce équitable puis certaines seront lues par les élèves  le soir du 31 Mai à la grande salle des fêtes de la Chancellerie de Bourges afin de diffuser l’utopie sociale des cartoneros d’Argentine et d’ailleurs.

H.Jouhanneau
pour les élèves hispanisants de Seconde A et B.

samedi 7 avril 2018

Venise - J5


Ce matin réveil très tot et très difficile pour tout le monde puisque on a du se réveiller vers 4h00 du matin ...
Partis à 5h , certains en profitent pour dormir d'autres pour écouter la musique. Certains font meme les 2 ...
Bref , maintenant direction Veunise !!!
Arrivés en Italie nous avons déposé nos valises à l'aéroport puis nous sommes sortis de cet aéroport pour aller sur le water bus qui nous a conduits jusqu'a Venise , à coté de la place St Marc !!
Arrivés sur cette magnifique ile , nous  sommes allés sur la place St Marc envahie par les pigeons et les mouettes . Nous avons pus observer le palais des doges , le Campanile et les célèbres arcades .
Nous avons aperÇu des gondoles et franchi un nombre incroyable de ponts.
Après avoir reÇu les consignes pour l'après midi, nous nous sommes installés au bord de l'eau pour déjeuner , puis go : rallye photo avec comme thèmes :
- traditionnel
-  masque
-  l'eau
-  religion
-  insolite
-  groupe
-  en l'air
Avec environ 3h30 de rallye photo , nous en avons profité pour ramener de beaux souvenirs de cette ville et également manger une petite glace .
Nous étions loin d'etre les seuls touristes et nous avons vu des personnes du monde entier .
A 16h nous sommes repartis avec le vaporetto jusqu'à l'aéroport Marco Polo. L'avion à décollé à 19h50 pour atterrir à  Orly à 21h30 .
Après l'avion nous prenons le bus pour retourner au lycée rejoindre nos parents !!
Sapatine elle aussi est revenue avec nous et a adoré ce voyage.
Cette semaine a été riche d'expériences et nous avons tous apprécié la chance que nous avons eu de participer à ce projet .
Amandine - Fanny.G - Gwendoline - Noémie - Vicky – Auriane


Les encadrants remercient tous les élèves pour leur investissement durant ce magnifique voyage. 



vendredi 6 avril 2018

Croatie - Jour 4


Le réveil sonne. Il est 6h45 quand tout le monde se réveille, pour se préparer à partir à 7h30 avec le bus direction Hreljin pour visiter une production de miel. Grâce à l’apiculteur, nous avons pu constater qu’avec les 150 ruches la production obtient 40 tonnes de miel par an avec le complément de miel d’autres apiculteurs. Avec cette récolte les employés transforment le miel en vinaigre  de miel , en vin , eau de vie , liqueur ou encore en simple miel ou miel aromatisé aux fruits secs. Ils utilisent aussi la gelée royale et la propolis produite par les abeilles.
Après cette visite de bon matin , nous avons repris la route pour nous diriger vers le ferry pour rejoindre l’île de Pag. Après avoir pris notre petit sandwich et avoir profité de 15 min de détente sur l’eau nous arrivons sur l’île , où nous pouvons découvrir un paysage lunaire.



Et c’est déjà reparti pour 20 min de bus direction la fromagerie de Novaljia tenue par la famille Gligona. Arrivés à la fromagerie, nous sommes accueillis par la gérante et sa fille, qui nous explique le fonctionnement de l’entreprise familiale. Ensuite nous avons enfilé une magnifique tenue ( Charlotte, sur-chaussures, blouse) pour faire la visite de la production et avoir des informations supplémentaires. Même si nous avons pu observer une grande partie de fromage de brebis , ils produisent aussi des fromages de vache et de chèvre. Ils proposent plusieurs variétés de fromage en y ajoutant des ingrédients tels que : de la truffe , graines de courges, olives... Leur spécialité est le fromage à pâte dure fabriqué à partir de lait entier. Les 2000 litres de lait utilisés par jour proviennent de brebis qui sont traites à la main. Après avoir récolté toutes ces informations importantes, nous sommes allés au dernière étage pour profiter d’une très bonne dégustation où nous découvrons de nouveaux fromages accompagnés d’une magnifique vue sur les montagnes en partie enneigées et la mer.





Après ce petit moment de plaisir nous repartons en bus dans la ville de Pag , pour découvrir la vieille ville sous forme de rallye photos. Nous profitons aussi de ce moment pour acheter les derniers souvenirs, ou encore manger une glace les pieds dans l’eau et certains n’ont pas hésiter à plonger dans l’eau. Après toutes ces jolies petites photos prises, nous reprenons le bus pour 4h de trajet avant de rejoindre l’auberge. Arrivés là-bas, nous mangeons un bout et nous couchons tôt pour un réveil matinal demain où nos aventures recommenceront dès 5h ...

Mahaury , Thomas , Jessy , Yohan , Antonin

jeudi 5 avril 2018

Croatie - 3





Matin:
petit-déjeuner à 7h à l’auberge de jeunesse. Pour commencer la première activité de la journée : direction le marché de Rijeka à pied, nous avons bien pris la pluie!
Nous avons pu découvrir un grand nombre de produits locaux, fromages, charcuterie, viandes, poissons...Nous avons ensuite rejoint le bus et notre guide pour notre deuxième activité en direction de Bakarac pour visiter une structure qui accueille des personnes en situation de handicap.
Sur place, nous avons retrouvé Tamara qui travaille dans le domaine social et qui nous a présenté la structure. Nous avons eu un grand nombre d’informations sur la structure qui accueille des personnes dès la naissance pour ceux qui sont abandonnés par leur famille et également des personnes de 3 ans à 60 ans. Il y a 52 résidents pour 35 salariés dont 5 infirmières, 10 aide-soignantes, 2 ergothérapeutes, 2 animateurs, 3 phytothérapeutes, une psychologue qui vient deux fois par semaine et aussi le personnel technique (cuisine-hygiène). Au niveau de notre ressenti, nous avons trouvé que c’était très différent de la France, il y a peu de moyens ce qui fait que les résidents ont peu de matériel pour se divertir. Les conditions de vie nous ont touchés. Après ces explications, Tamara nous a fait visiter la structure, nous avons également eu une petite collation tous ensemble et un temps d’échange, de partage avec quelques enfants.
Après cette visite, nous avons repris le bus en direction de l’office de Après cette visite, nous avons repris le bus en direction de l’office de tourisme de Rijeka. Alexandra et Inès nous ont présenté la tâche principale de l’office de tourisme qui est la promotion de la ville de Rijeka et de proposer de nombreuses activités aux touristes afin d’améliorer leur séjour.
Midi/après-midi:
Nous avons repris le bus pour aller à Opatija situé à 15km au nord-ouest de Rijeka.
 Sur place nous avons déjeuné tous ensemble et avons eu un temps libre jusqu’à 15h30, où nous avons pu acheter quelques souvenirs et profiter du bord de mer. À 15h30, retour au point de rendez-vous pour aller visiter le parc d’Angiolina, nous avons bien ri et pris de nombreuses photos!
Après la visite du parc Angiolona, nous avons regagné le bus pour retourner à l’auberge de jeunesse, pour encore travailler sur nos carnets de bord pendant notre temps libre
Soir:
Avant le repas, nous avons eu l’occasion de tester nos connaissances en culture générale autour d’un baccalauréat très amusant accompagnés des professeurs.
Malgré cette journée pluvieuse Sapatine s’est bien amusée et nous aussi sans parler de tout ce qu’elle et nous avons appris!!

Lucille, Salomé, Axelle, Nina, Maude

mercredi 4 avril 2018

Croatie - 2





Jour 2 :
        Après une nuit agréablement bien passée, nous nous réveillons pour prendre notre petit déjeuner vers 7h pour être tous au garde à vous à 7h30. Départ de l'auberge en bus, direction le centre ville de Rijeka pour aller jusqu'à l'école maternelle de Kvarner à pied. À  notre arrivée nous apprenons que les écoles maternelles comme nous le connaissons en France n'existent pas ici et en réalité ici ce qu'on appelle une école maternelle c'est un jardin d'enfants.Il y a 31 écoles à Rijeka dont il y a 3 273 élèves, pour s'occuper des petits bouts il y a environ 500 personnes à disposition. A 3 ans il peuvent apprendre l'italien, l'anglais, l'informatique, l'éducation sportive et religieuse. L'école ouvre de 6h30 à 17h. Chose qui n'arrivera pas en France, les écoles sont même ouvertes en juillet et août pour les parents qui n'on pas la possibilité de les garder à leur domicile.
Après avoir visité l'école, nous nous sommes dirigés en bus sur l'île de Krk qui est la plus grande ile de croatie et est relié au continent par un pont inauguré en 1980 . Tout le long du trajet nous avons vu des paysages magnifiques. Nous sommes arrivés à la maison de retraite après 1h de route. Nous sommes accueillis chaleureusement par le directeur et un résident qui a travaillé pendant 13 ans à l'aéroport d' Orly. Cette maison de retraite s'apelle Mali Kartec, elle a été construite en 1989, c'est un établissement public. Il accueille 166 résidents, la moyenne d'âge des residents est de 85 ans. Au fur et à mesure quelques résidents nous accompagnent tout au long de la visite, ils sont très agréables et accueillants. Ils nous ont offert des fleurs faites main.
Au rez de chaussée il y a une partie hôpital et les étages supérieurs sont réservés aux personnes autonomes, les chambres peuvent accueillir de 1 à 5 personnes.

Après cette visite très enrichissante nous nous dirigeons vers le port pour prendre notre pique nique face à la mer accompagnés d'une compagnie de mouettes.
On repart du port à 12h45, c'est reparti pour 1h de route accompagnés d'une bonne pluie direction Belo Selo dans une ferme agro touristique. Nous passons par le tunnel Tuhobić a la sortie duquel on a pu apercevoir de la neige par endroits. Dans cette ferme il y a une production de fraises, framboises, groseilles et myrtilles. Ces productions sont vendues à des particuliers et le reste est vendu aux supermarchés des alentours. Le temps n'était pas au rendez-vous lors de cette visite, elle était brève mais on finit sur une bonne note avec une dégustation délicieuse de gâteaux composés de fruits produits dans les serres des producteurs.
Sur cette dernière note nous reprenons la route sous la pluie et avec un supplément de brouillard direction l'auberge.

De retour à l'auberge on a fait un p'tit jeu sympathique et très drôle, avec les profs qui sont des mimeurs de compèt'.
Et pour finir un bon petit dîner et un gros dodo .
Et rendez vous demain pour de nouvelles aventures.


Jemma, Alicia, Karen, Gabrielle, Fanny, Gwenaelle et Laurène

mardi 3 avril 2018

SAPAT- Croatie 1


Il est 1h30 du matin, et hop tous dans le bus, et c’est parti pour 5 jours de folie! Nous avons tous profité « à peu près » de ces 3 heures de route pour nous reposer. Arrivés à Orly, nous étions tous excités à l’idée de prendre l’avion car certains d’entre nous ne l’avaient jamais pris. Et c’est maintenant l’heure de l’embarquement . Le stress commence à monter, l’avion décolle. Nous n’avions même pas eu le temps de pleurer que l’avion avait déjà atterri..


Une fois arrivés à Venise, nous sommes allés  en direction du car pour aller à Rijeka où notre  guide nous a attendus pour commencer la visite guidée du centre ville de Rijeka en bus. La ville de Rijeka est la troisième ville de la Croatie et compte 140 000 habitants. Elle est située sur la côte adriatique sur le golf de Kvarner.

Après le repas pique-nique pris à l’auberge de jeunesse face à la mer sous un soleil radieux, nous avons pu nous installer avant de partir à pied en centre ville pour explorer la ville ancienne et visiter notamment l'église Notre Dame de Lourde et des Capucines. Nous avons emmené Sapatine échanger ses euro en kuna. De retour à l'auberge de jeunesse, après 9 km de marche nous avions bien mérité notre dîner.

Dans 3 minutes notre résumé doit être rendu, alors à demain pour de nouvelles aventures…

Leïla, Imane, Justine, Eva, Nicole, Flora